Les 20 et 21 mai 2016, 10 jeunes nantais sont partis à Strasbourg à l’occasion du European Youth Event. Ce projet a été financé par Nantes Métropole dans le cadre du dispositif Nantes Creative Generation.
Ils racontent.

C’est au milieu de 7500 jeunes européens que nous avons passés deux jours. Un peu de connaissances en anglais étaient donc nécessaires. Les activités se déroulaient au sein du Parlement et au Yo ! Village installé sur le parvis. Conférences, chants, ateliers, théâtre, participation, rencontres, médias, thé équitable, post-its, panda géant, food trucks… C’était comme un festival avec un peu moins de musique mais beaucoup de citoyenneté !

Il n’a pas été facile de faire des choix parmi toutes les propositions que nous offrait le EYE ! Environnement, crise migratoire, emploi, culture, entrepreneuriat, jeunesse, solidarité, santé… Chacun a trouvé son compte en fonction de ces affinités.

Entrer dans le Parlement européen, ce n’est pas rien ! On se sent tout petit dans cet édifice qu’on avait vu jusqu’à présent qu’à la télévision. Nous nous sommes tous assis dans l’hémicycle. C’est impressionnant, c’est immense et c’est à la fois difficile d’imaginer que 751 euro-députés se réunissent chaque mois ici pour discuter de l’avenir de l’Union européenne.

Nous avons rencontré énormément de personnes mais deux échanges nous ont particulièrement marqués.
Tout d’abord une rencontre dans l’hémicycle avec Samantha Cristoforetti, une astronaute italienne de l’Agence spatiale européenne (ESA). Elle est la troisième femme astronaute de l’agence spatiale et la première femme astronaute italienne. Elle est venue témoigner et répondre à nos questions sur son voyage dans l’espace qui a duré 199 jours entre 2014 et 2015. Suite à cette mission, elle est devenue la femme et l’astronaute européenne ayant effectué le séjour le plus long dans l’espace. Ce n’est pas tous les jours que l’on croise un tel destin !
L’autre rencontre fut celle avec de jeunes réfugiés syriens, Sarah et Jihad. Nous avons eu la possibilité de les écouter dans l’hémicycle mais également d’échanger avec eux en petits groupes. Leurs histoires nous ont mis les larmes aux yeux, de tristesse, de colère mais aussi de joie. Ils ont nos âges et ont vécu des choses que l’on ne souhaite à personne. Ils sont aujourd’hui bien déterminé à reconstruire leur pays. Les deux vivent aujourd’hui à Berlin, le seul pays qui a su les accueillir en 2015. Cela nous questionne sur l’organisation de cet accueil et la responsabilité de chaque pays. Ces deux jeunes gens cassent les préjugés que l’on peut avoir. Tout le monde devraient entendre leur histoire.

Au delà des intervenants du EYE nous avons fait connaissance avec des individus porteurs de beaux projets comme ce groupe d’italiens qui anime des émissions radio (à découvrir ici) ou encore la coordinatrice d’un programme d’aide aux migrants à Lesbos, en Grèce. Ce fut pour nous l’opportunité de leur parler de NCG et (d’essayer!) de les motiver à venir découvrir notre belle ville qu’est Nantes.

Un point négatif ressort au sein du groupe (il ne peut pas y avoir que du positif tout de même) : l’absence de parlementaires et de personnes importantes (Martin, où étais-tu?) ainsi que les discours de certains euro-députés qui nous semblaient bien loin de nos préoccupations !

Bref nous avons passé un excellent (et exténuant) séjour qui nous a montré que la jeunesse européenne a des choses à dire. Il faut maintenant que les euro-députés tendent un peu plus leurs oreilles.
Nous voilà maintenant de retour la tête remplie de rencontres, d’échanges, de challenges, de découverte et d’Europe !

Plus d’infos par ici:

http://www.europarl.europa.eu/european-youth-event/fr/news/news.html

http://www.nantescreativegenerations.eu/