Et bien nous ne le savons pas encore. Mais on sait qui va s’en occuper !

Pour celles et ceux qui se demandent… « c’est quoi ce projet de Pôle Europe? », la réponse est ici !

Rencontre avec Antoine Gripay du studio Katra.

Qu’est-ce que le Studio Katra ?

Le Studio Katra est à la fois une agence et un atelier. Une agence car nous créons des marques, des produits, des espaces pour le compte de clients mais également un atelier qui fabrique, expérimente et monte des projets propres au collectif. Le Studio Katra s’est créé il y a 7 ans à Nantes, les bureaux sont situés dans un espace de coworking rue des Olivettes et l’atelier à La Conciergerie près des Machines de l’île.

Ce projet d’entreprise est né de l’envie de partager la créativité et les outils du design avec le plus grand nombre, d’où le braille qui accompagne notre logo. C’est également utiliser le pouvoir créatif de représentation inhérent à notre métier comme un outil de résolution de problème pour, à notre échelle, contribuer à façonner différemment notre environnement.

As-tu un exemple de travail réalisé dans le passé par Katra, un produit ou un service qui a marqué un avant et un après chez Studio Katra?

Question compliquée ! Nous avons réalisé plusieurs projets que nous n’aurions jamais songé réaliser à notre lancement. Il y a eu la chaise Katra et sa notoriété dans le monde de l’édition sur les fibres végétales, puis La pointe Noire, une oeuvre artistique pour le Voyage à Nantes, notre première installation dans l’espace publique. A suivie l’organisation de colo graffiti en Europe avec l’association Corto Loisirs, l’animation de workshops mobilier au Bangladesh avec le Jute Lab. Enfin dernièrement les collaborations peintures avec l’artiste Super Apes ou les jeunes de La Joliverie, de Saint-Nazaire bref à chaque fois une rencontre et un projet riche de sens et de partage.

Comment avez-vous travaillé pour réaliser l’Espace Jeunesse la Source à Saint-Nazaire ?

Nous avons réalisé plusieurs ateliers collaboratifs avec la jeunesse nazairienne. Le premier était un atelier de réflexion sur le nom et l’univers sémantique du lieu, puis une semaine de workshop pour peindre le lieu avec les jeunes. Nous leur avons transmis les techniques de base pour peindre, dessiner et réfléchir collectivement à la mise en oeuvre du projet.

Qu’est-ce que vous envisagez pour le “Pôle Europe” ? En quoi ce projet vous anime ?

Pour le Pôle Europe l’approche sera également collaborative, c’est aujourd’hui notre méthode de travail et de création. Nous animerons des réflexions collectives et nous réaliserons ensemble des fresques murales pour habiller l’intérieur des locaux. Nous aurons également recours au réemploi pour la fabrication de certaines pièces de mobilier. Nous travaillerons en étroite collaboration avec les services techniques de la ville pour la fabrication des éléments phares du futur Pôle Europe.

Ce projet est particulièrement motivant pour notre équipe créative car il permet de mettre en oeuvre notre savoir-faire global et notre méthodologie centrée utilisateur. Il est global car nous partons de l’ADN du Pôle Europe pour dérouler son histoire, son ambition, ses usages et une manière de produire collectivement. Il en résultera une identité de marque avec des expressions graphiques, des pièces de mobiliers et des fresques co-produites avec les acteurs de ce lieu ressource.

Le sujet en lui même de l’Europe est riche de sens pour nous, au sein de l’équipe certain on pu expérimenter le programme Erasmus, d’autres ont accompagné la jeunesse à la découverte des cultures Européennes. L’idée d’un lieu emblématique à Nantes ou les cultures, les métiers, les générations et les points de vue se croisent pour imaginer l’avenir est forcément très inspirant.

Est-ce que l’espace pourra favoriser la réflexion ? l’innovation ? la création de liens ?

La réponse est oui, nous l’expérimentons quotidiennement dans les lieux partagés où nous travaillons et chacun l’expérimente dans d’autres contextes (associatifs, familiaux, amicaux…) La rencontre, le partage et plus globalement un fonctionnement interdépendant à la manière d’un écosystème est un principe fondamental qui réussit aux plantes, aux animaux mais aussi à l’Homme! L’espace physique contribuera à créer ces synergies, cependant l’aménagement et la conception d’un espace ne pourra répondre à tous les enjeux, c’est l’esprit du lieu, c’est l’incarnation individuelle d’une façon d’être, d’une manière de penser, qui permettra l’équation 1+1=3 !

A quoi s’attendre ? Du bleu ? Du jaune ? Des étoiles ? Des cartes de l’Europe ?

Ahaha et pourquoi pas un logo We Love Bruxelles !! L’Europe d’aujourd’hui dépasse ces symboles historiques, l’expérience individuelle et collective que nous avons de l’Europe n’est pas encrée dans l’institutionnel et les clivages idéologiques. L’Europe est une culture vivante qui s’anime dès lors que l’on s’ouvre à la rencontre, aux échanges et aux partages. Projets associatifs ou artistiques, voyage où découverte culinaire il y a une foultitude de manières de vivre l’Europe. C’est à chacun d’entre nous, individuellement d’ouvrir les frontières des idées reçues, c’est à nous d’expérimenter toutes les facettes de ce drapeau disco et d’y découvrir les richesses insoupçonnées qui existent chez l’autre.

Antoine Gripay, gérant du studio Katra.

Découvrir le studio Katra – www.studio-katra.com