Le 27 novembre des Etats membres de l’Union européenne ont voté, en faveur du renouvellement du glyphosate pour cinq ans.

Qu’est ce que la sécurité alimentaire et que fait l’Europe ?

Garantir des denrées alimentaires saines est un objectif transfrontière, car une grande partie des aliments que nous consommons vient d’autres pays. L’Union européenne est un marché unique où les denrées alimentaires peuvent être vendues librement. Les consommateurs disposent ainsi d’une gamme de produits plus étendue et à des prix plus intéressants, grâce à une concurrence accrue. Dans un tel marché, les principales règles concernant la qualité et la sécurité doivent être fixées à l’échelle européenne. Il n’y aurait pas de libre-échange si chaque pays contrôlait les produits selon des règles différentes, et les producteurs de certains pays bénéficieraient d’avantages compétitifs déloyaux. La politique agricole relève de la compétence de l’UE, ce qui lui permet d’influer sur la qualité et la sécurité des denrées alimentaires en appliquant des règles et des mesures de soutien économique en faveur des
agriculteurs.

Grâce à ce système, les normes de sécurité alimentaire de l’UE sont les plus strictes au monde. Le bon état de santé des végétaux et des animaux est vérifié par des contrôles obligatoires effectués à chaque étape de la chaîne agroalimentaire. Ils permettent de s’assurer de la sûreté et de la qualité des denrées alimentaires et des aliments pour animaux et de veiller à ce que l’étiquetage soit approprié et conforme aux normes en vigueur dans l’UE.

Pour pouvoir maintenir un tel niveau d’exigence, il faut:

• empêcher l’irruption et la propagation des maladies animales et végétales;
• empêcher la transmission de maladies de l’animal à l’homme. Il existe actuellement plus de 200 maladies pouvant être transmises par l’intermédiaire de la chaîne alimentaire, comme la salmonellose;
• veiller au respect des règles communes dans l’ensemble de l’UE, afin de protéger les consommateurs et
d’empêcher la concurrence déloyale;
• protéger le bien-être des animaux;
• donner aux consommateurs des informations claires et précises sur le contenu et l’origine des denrées alimentaires;
• contribuer à la sécurité alimentaire mondiale et fournir aux consommateurs un accès suffisant à des aliments sûrs et de qualité.

Source – Comprendre les politiques de l’Union européenne : La sécurité alimentaire

 

Pour comprendre l’enjeux de cette décision par les états membres et le positionnement de la France, retrouvez l’interview de Stéphane Horel et Stéphane Foucart dans le Monde Planète.

Interview du 27 novembre 2017 – en réponse aux questions des lecteurs du Monde. 

 « La France, par la voix de son Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), pourrait tout à fait interdire sur son territoire toutes les formulations commerciales à base de glyphosate. Par exemple, la France a interdit la quasi-totalité des formulations à base de chlorpyriphos, matière active insecticide autorisée en Europe.

Cependant, l’interdiction des produits à base du glyphosate en France mettrait les agriculteurs français dans une situation de concurrence déloyale par rapport à ceux des autres pays qui permettraient le recours à ces produits. »

 

Reportage – Sécurité alimentaire : l’Europe, meilleure que les autres continents ?

« Ici l’Europe » sur France 24 vous emmène manger en compagnie de hauts responsables en Europe et aux États-Unis afin de comparer les mets, leur traçabilité, leur toxicité, leur composition, et mettre en lumière l’agriculture dont ils sont issus.