Tous les cinq ans, les Britanniques sont appelés aux urnes pour renouveler les 650 membres de la Chambres des Communes – l’équivalent de l’Assemblée nationale. Le mode de scrutin choisi est majoritaire à un tour (‘first past the post’ en anglais). Cela signifie que le candidat arrivé en tête est systématiquement déclaré vainqueur, quel que soit son score.

Traditionnellement, le parti arrivé en tête dispose de suffisamment de sièges pour former seul un gouvernement. Ce ne fut pas le cas en 2010 et une coalition pourrait être de nouveau nécessaire cette année en raison du morcellement progressif du paysage politique britannique, jusqu’ici largement caractérisé par le bipartisme.

Suivez les élections britanniques sur le site www.touteleurope.eu qui a réalisé un dossier spécial.