PASSE. En Lituanie le 11 Mars est le « Lietuvos Nepriklausomybės atkūrimo diena », c’est-à-dire le Jour de la restauration de l’indépendance de la Lituanie. Le 11 mars 1990 à 22 heures 44, le Soviet Suprême de la Lituanie adopte l’Acte de rétablissement de l’État indépendant de Lituanie. Le Soviet, devenu la Diète Reconstituante, proclame le retour en vigueur de la Constitution de 1938 de la République de Lituanie. On doit interpréter ce fait comme le moyen de démontrer au monde entier la continuité de la souveraineté de la Lituanie, interrompue par 50 ans d’occupation soviétique.

PRESENT. Le conflit en Ukraine alimente les craintes. La Lituanie et les deux autres pays baltes redoutent d’être la prochaine cible de Moscou. Dans ces conditions, le février 2015 la Lituanie a décidé de remettre en place le service militaire pour 3 500 jeunes Lituaniens chaque année. L’armée lituanienne, en sous-effectif criant, doit se refaire une santé. Certaines unités ne sont pourvues qu’à hauteur de 6 %. L’armée cherche donc à recruter 300 professionnels cette année. « Une goutte d’eau dans l’océan », pour l’analyste du site d’information Delfi, « quand on connaît la fréquence des agressions russes et l’ampleur du financement et de la modernisation de son armée. »

10917821_1785214781703818_5851358501284323518_n.jpg

FUTUR. La Lituanie a ainsi annoncé la semaine dernière avoir signé un accord avec l’Américain Chenier Energy, portant sur des livraisons de gaz naturel liquéfié. Selon un communiqué du groupe gazier national lituanien Litgas, les premières livraisons de gaz devraient être effectuées dès l’année prochaine. Le contrat entre la Lituanie et Gazprom, alors unique fournisseur de la Lituanie, expire à la fin 2015. Lors des préparatifs pour l’installation de ce méthanier sur les côtes lituaniennes, Gazprom avait abaissé le prix du gaz destiné à la Lituanie de 20%.

Est-ce que la Lituanie va devenir nouveau protagoniste dans la guerre du gaz qui oppose la Russie aux Etats-Unis ? Une petite révolution, en quelque sorte, voire un modèle pour les anciennes républiques soviétiques qui tentent de s’affranchir de la tutelle russe dans le domaine énergétique.

Sources : DELFI Egle Rauste