Dans la perspective du renouvellement du Parlement européen en mai 2019, Nantes Métropole a organisé le 28 février un débat participatif sur les enjeux de santé publique en Europe. 

Dix propositions concrètes ont été formulées par les participants.

Après un accueil par André SOBCZAK, conseiller municipal à Nantes, les enjeux du thème de la soirée ont été présentés par plusieurs experts :

• Nicolas PRADALIE, Cabinet de Mr Vytenis Andriukaitis, Commissaire européen à la santé et à la sécurité alimentaire.
• Alice JAN DAHAN, Campaign support officer à Eurocities
• Patricia SARAUX-SALAUN, Médecin directeure – Direction de la Santé Publique, Département Prévention et Solidarités – Ville de Nantes

Ce temps était suivi d’une phase de réflexion collective qui a permis au groupe de citoyens présents d’identifier 10 grandes propositions :

  1. Instaurer des quotas par habitant d’accès à l’hygiène et l’eau potable (WC, distributeur…)
  2.  De l’eau potable au robinet dans tous les pays européens
  3.  Connaître le prix des soins dans un souci de responsabilisation des citoyens (Ex : prix d’une journée d’hôpital, médicament, etc.)
  4.  Développer une production pharmaceutique publique
  5.  Lancer une étude comparative sur la répartition des médecins afin de pallier notamment aux déserts médicaux
  6.  Promouvoir l’alimentaire comme objet d’éducation (Une semaine du goût européenne, petits-déjeuners tests dans les écoles)
  7. Renforcer l’information du consommateur en termes d’alimentation (Ex : foodwatch, nutriscore à généraliser, à préciser, rajouter des critères)
  8. Un Doctolib européen
  9. Une prise en charge identique et transparente partout en Europe des différents actes (Analyses médicales, médicaments, etc.)
  10. Conserver le « temps long » de la prévention sans le limiter au calendrier électoral

A l’issue de la phase de présentation des propositions, las participants ont voté pour les 3 à faire remonter en priorité à l’échelle européenne :

  • Promouvoir l’alimentaire comme objet d’éducation (Une semaine du goût européenne, petits-déjeuners tests dans les écoles)
  • Une prise en charge identique et transparente partout en Europe des différents actes (Analyses médicales, médicaments, etc.)
  • Renforcer l’information du consommateur en termes d’alimentation (Ex : foodwatch, nutriscore à généraliser, à préciser, rajouter des critères)

Ces propositions seront présentées par Johanna Rolland et André Sobczak lors du Sommet des Maires sur l’avenir de l’Europe qui se tiendra à Bruxelles les 20-21 mars 2019.

 

Ce débat a été proposé par Nantes Métropole en partenariat avec le réseau Eurocities et la Commission européenne dans le cadre de la campagne Cities4Europe.