Marie, 22 ans, est arrivée à Rotterdam, la deuxième plus grande ville des Pays-Bas, début Janvier. Elle réalise son volontariat au sein d’un organisme qui lui permet de travailler auprès de publics variés.

Je vis dans un appartement avec deux autres Français et un Espagnol. Nous sommes logés à proximité du centre de Rotterdam et de nos missions. A notre arrivée, nous avons eu le droit à une somme pour acheter des vélos. C’est indispensable pour nous rendre sur nos lieux de volontariat et cela nous permet de visiter la ville plus facilement !

Mon service volontaire européen dure huit mois, cela me laisse le temps d’apprendre quelques notions de néerlandais et de progresser en anglais, ce qui n’a jamais été mon point fort. Nous sommes six volontaires durant cette période, nous allons dans les mêmes structures, parfois avec un autre volontaire et parfois seul. Nous avons chacun notre planning, il ne varie pas trop en fonction des semaines. Pour ma part, je fais du volontariat dans quatre structures différentes :

  • Je surveille des enfants durant leur récréation dans une école primaire.
  • Je fais du volontariat dans une association qui accueille des personnes ayant eu un traumatisme crânien. Elles vivent en appartement individuel et un petit groupe d’une dizaine de personnes vient manger sur un temps collectif. Nous leur préparons le diner et ensuite nous passons du temps avec elles. Je participe également aux activités (rééducation physique, mots croisés, activités sur l’ordinateur), je peux proposer des jeux et avec des bénévoles nous veillons à la convivialité et à la propreté des lieux.
  • Le jeudi, je passe ma journée dans une galerie d’art qui se situe dans le quartier proche du mien. Durant cette journée un groupe de jeune vient pour participer à la vie de la galerie. Cela me permet d’échanger avec eux et de découvrir avec eux la notion d’entreprenariat sociale.