Pierre, 28 ans, a débuté son volontariat en Octobre 2017 en Grèce . Il nous raconte son quotidien à Glyfada, non loin d’Athènes.

Je suis volontaire pour une ONG du nom de TANDEM qui œuvre à l’intérieur d’un orphelinat de l’État Grec. Un bâtiment à l’intérieur de l’institution est mis à disposition pour les volontaires ainsi qu’une maison, face à la mer ! Je vis avec 3 autres volontaires: Christina et Marina qui viennent d’Espagne, Julia qui vient d’Allemagne.

PIKPA est le nom « usuel » de l’orphelinat. Il est constitué de 4 foyers accueillant chacun 17 enfants (68 au total) en situation de handicap mental et pour certain d’entre eux, de polyhandicap. Nous sommes dans un grand parc entre eucalyptus et oliviers sur la côte, avec vue presque partout sur la mer. Beaucoup de balades sont possibles et l’orphelinat possède une plage privée où l’activité ne manque pas pendant les beaux jours.

Les enfants, pour beaucoup d’entre eux, restent dans leur lit s’ils n’ont pas à être à l’extérieur. Le matin, 50 d’entre eux vont dans différentes écoles et les 18 restants sont dans leur lit, qu’ils ne quittent pas si personne ne vient les chercher. Impossible de savoir pourquoi mais l’école n’est pas prévue pour eux. Les volontaires entrent en jeu à ce moment-là, puisqu’il s’agit d’animer le quotidien des enfants non scolarisés le matin, et de tout le monde l’après-midi ! Le personnel de l’orphelinat ne comprend ni éducateur, ni animateur, mais uniquement des infirmier(e)s.

Pour beaucoup, l’activité se révèle être une balade au soleil, voir le jour. Des gestes simples: massage, prendre les enfants dans ses bras, assouvir leur besoin de contact physique. L’après-midi, c’est parti avec les plus autonomes! Au travers d’ateliers d’apprentissage du Grec pour nous – les volontaires – les enfants nous apprennent les nombres, les jours, les couleurs… Un très bon moment avec beaucoup de réciprocités. Mais aussi balle aux prisonniers, préparation de fêtes (anniversaires, Halloween, Noël…), cuisine, cours de géographie, recherche de photos sur internet d’images représentatives des pays européens et construire ensemble une carte de l’Europe… Bref les idées ne manquent pas !