Le mandat de Martine Buron en tant que présidente de la Maison de l’Europe à Nantes est arrivé à échéance en juin 2017. Nous sommes très heureux de la voir rester dans le réseau car elle préside à présent la Fédération Française des Maisons de l’Europe. Le nouveau Conseil d’administration à Nantes a élu une nouvelle présidente en la personne d’Anne Plaud, active dans l’association depuis plusieurs années à qui nous souhaitons la bienvenue ! Anne Plaud signe ce mois-ci l’édito de la lettre d’information.

 

« Un défi que de succéder à Martine Buron dont l’amour de l’Europe et l’engagement indéfectible ont permis le développement de la Maison de l’Europe et son rayonnement tant sur le territoire de la Région des Pays de la Loire à travers le réseau des Maisons de l’Europe qu’au plan national grâce à la Fédération Française des Maisons de l’Europe qu’elle préside aujourd’hui.

Un défi que de succéder aussi à Michel Catala qui avait posé les fondations de la Maison de l’Europe, pour construire l’Europe au plus près des citoyens et ouvrir le dialogue entre les Européens.

Des défis nous attendent dans cette Europe secouée par des turbulences successives impactant les sociétés, les cultures et les comportements : le Brexit, le mouvement des réfugiés, les élections au Bundestag en Allemagne, tout récemment le référendum en Catalogne, autant de chaos qui favorisent les inquiétudes.

Les obstacles rencontrés ne devraient-ils pas au contraire, tels un électrochoc, redonner la conscience du libre arbitre, faire renaître la capacité à inventer, innover, redonner le goût de l’Europe, pour que vive l’Europe, dans un espace de paix, de tolérance, de liberté ?

Notre vision individuelle et collective de l’Europe ne se rejoignent pas toujours. Cependant si notre vision de l’Europe est celle d’une Europe solide et solidaire, elle doit trouver appui, du bas vers le haut, sur les citoyens et les institutions, sur la diversité des cultures, et sur les modes et outils de gouvernance.

De nombreux discours vont dans ce sens : Notre avenir, c’est l’Europe. La clé pour répondre à nos difficultés, c’est l’Europe. Encore faut-il aller à la rencontre des Européens pour les écouter, les sensibiliser, les réconcilier, faire de chacun d’entre eux un ambassadeur de l’idée européenne !

La Maison de l’Europe occupe l’espace métropolitain et départemental pour établir le dialogue entre les citoyens.

La crise que l’Europe traverse aujourd’hui est sans nul doute complexe, mais elle n’est pas la première dans l’histoire de l’Europe. Ce que d’autres ont réussi avant nous, nous devons le réussir à notre tour.

Jean Claude Juncker, dans son intervention du 13 septembre à Bruxelles portant sur la situation de l’Europe en 2017, affirme : « De nouvelles opportunités s’ouvrent à nous, mais elles ne resteront pas ouvertes éternellement. Mettons cet élan à profit, profitons des vents favorables … ».

La Maison de l’Europe à Nantes offre aux citoyens une opportunité de dialogue interculturel, dans tous les aspects de la vie quotidienne. 

Son action se trouvera renforcée avec la création du futur Pôle Europe début 2019. L’implantation du Pôle Europe dans le quartier en essor de l’île de Nantes traduit l’ambition de ce projet porté par la Métropole, il représente un véritable défi pour l’ensemble des acteurs européens du territoire !

Je remercie les collectivités et institutions, les associations et adhérents qui constituent la Maison de l’Europe et la font vivre. Nous poursuivrons notre tâche, sur des bases solides, en espérant que les « vents favorables » dont parle Jean Claude Juncker soufflent sur l’Europe, mais aussi sur la Maison de l’Europe et sur le futur Pôle Europe auquel nous consacrerons toute notre énergie . »

 

Anne Plaud

Présidente de la Maison de l’Europe à Nantes

 

Lire la newsletter d’octobre 2017.