Retrouvez dans cette rubrique des éléments de réponses aux questions fréquemment posées. N’hésitez pas à nous contacter pour avoir plus d’informations.

1 – Quels sont les dispositifs qui peuvent m’aider à financer mon projet en Europe ?

La bourse « CLAP Collectif Europe/International », mise en place par la ville de Nantes, est destinée à inciter les jeunes nantais de 18 à 28 ans, regroupés en collectif, à réaliser un projet non lucratif en Europe ou à l’international. Les projets doivent viser l’échange, la rencontre avec d’autres jeunes et se dérouler en Europe ou dans le monde.

2 – Quelles sont les possibilités pour bouger en Europe ?

Travailler, étudier, apprendre une nouvelle langue… Il y a de multiples raisons pour partir visiter l’Europe. La Région Pays de la Loire, en collaboration avec les Maisons de l’Europe et Centres d’information Europe direct de la Région, a conçu un guide de la mobilité. Vous y trouverez les différentes possibilités pour partir et les contacts des interlocuteurs dans la Région.

Vous êtes étudiant, lycéen, apprenti ou en formation continue, vous résidez à Nantes et vous avez un projet individuel à développer dans le cadre de votre parcours ? Le CLAP « Jeunes Nantais à l’international »proposé par la Ville de Nantes permet de vous aider financièrement.

Vous êtes étudiants en formation initiale de moins de 30 ans, français, ressortissants de l’Union européenne ou d’un Etat membre de l’Organisation internationale de la francophonie, en formation dans les Pays de la Loire depuis au moins une année académique et inscrit dans un établissement ligérien ayant signé une convention de partenariat Envoléo, vous pouvez bénéficier d’une aide financière au départ grâce au Conseil Régional des Pays de la Loire.

Si vous avez entre 18 et 30 ans, vous pouvez également partir en service volontaire européen. La Maison de l’Europe organise des réunions d’information mensuelles, pensez à consulter notre agenda.

 

3 – Comment voyager en Europe sans quitter la Loire-Atlantique ?

Si, si, c’est possible. La Maison de l’Europe est une association qui fédère et souhaite valoriser les initiatives de l’ensemble des acteurs de l’Europe à Nantes et en Loire-Atlantique. Les initiatives sont nombreuses, conférences, cafés polyglottes, cours de danse, jumelages… ! Retrouvez la liste des associations dans la rubrique « L’Europe en Loire-Atlantique » puis « Acteurs locaux » de notre site internet.

4 – Comment participer à la fête de l’Europe ?

La Fête de l’Europe est un moment privilégié pour célébrer l’Europe de manière festive, favoriser sa compréhension et la valoriser dans toute sa diversité, au plus près de ses habitants.

La Maison de l’Europe peut vous accompagner dans la mise en place d’actions d’information et de sensibilisation à l’Europe, autour du 9 mai, en vous apportant :

  • Des pistes d’animations à mettre en place : journées/soirées thématiques, expositions, animations, concerts, jeux, cuisine…
  • Du matériel pédagogique à disposition : exposition, publications, jeux…
  • Des contacts pour vous aider dans la réalisation de ces évènements

Retrouvez plus d’informations sur le site de la Fête de l’Europe, www.lafetedeleurope.eu.

5 – Comment visiter les institutions européennes ?

Les visites des institutions européennes sont gratuites et peuvent souvent se réserver en ligne. La plupart sont prévues pour des groupes, mais certaines institutions prévoient également des visites individuelles. Il est nécessaire de s’inscrire à l’avance dans la majorité des cas. Le site europa répertorie les institutions et les modalités pour les visiter.

Pour visiter le Parlement européen à Bruxelles ou à Strasbourg, vous pouvez également contacter directement un député.

6 – Comment aborder l’Europe à l’école ?

La Maison de l’Europe à Nantes met à disposition son matériel pédagogique afin d’appuyer vos interventions sur l’Europe dans vos classes. Nous pouvons également nous déplacer dans vos établissements, pour cela consultez nos actions pédagogiques.

7 – Quels sont les financements européens ?

La Commission Européenne accorde des financements sous forme de subventions afin de mettre en œuvre des projets ou des activités en rapport avec des politiques de l’Union européenne. Ces subventions peuvent être accordées dans des domaines divers : recherche, éducation, santé, etc.

  • Elles sont un complément de financement. L’UE ne finance pas de projets à 100%
  • Ne visent qu’à équilibrer financièrement une opération donnée, sans pouvoir conduire à un profit pour leurs bénéficiaires
  • Ne peuvent pas être accordées rétroactivement pour des actions déjà terminées

Il existe deux grands types de subvention qui ont des modes de fonctionnement très différents:

  • Les subventions accordées dans le cadre des fonds structurels et agricoles

Il s’agit ici des subventions accordées dans le cadre de la politique de cohésion via le Fonds européen de développement régional (FEDER), le Fonds social européen (FSE), le Fonds de cohésion ou les fonds issus de la politique agricole commune (PAC).

La gestion de ces fonds est décentralisée. En France, c’est l’État, par l’intermédiaire des SGAR (Secrétariat général pour les affaires régionales rattaché aux préfectures) qui, en coopération avec les conseils régionaux, sélectionne et assure le déroulement des projets proposés par les acteurs locaux.

  • Les subventions accordées pour promouvoir des secteurs et thématiques spécifiques

Ces subventions ont pour objectif de financer des actions spécifiques et souvent très innovantes. Elles sont gérées directement par la Commission européenne avec l’aide de secrétariats techniques et d’agences en charge de la mise en œuvre. Elles sont distribuées dans le cadre de programmes thématiques européens.

Ces subventions ne sont pas accordées au cas par cas, elles sont planifiées selon un programme de travail annuel adopté par chacune des Directions Générales. Ce programme de travail fixe les grandes lignes des subventions qu’il est prévu d’accorder sur l’année (domaine d’intervention, objectifs, calendrier, budget disponible, conditions d’octroi, etc…).

Les services de la Commission lancent ensuite des appels à propositions, également publiés sur leur site. Ces appels invitent les candidats intéressés à formuler dans le délai fixé une proposition d’action qui réponde aux objectifs poursuivis et remplisse les conditions requises. Ils peuvent également être publiés au Journal Officiel de l’Union européenne. Toutes les demandes sont ensuite examinées et évaluées sur la base de critères, clairement énoncés dans les appels à propositions.